• Le baisé mignon qui fait rêver, original, timide super chou <3<3<3

    Le kisu de Kyohei et Sunako dans Yamato Nadeshiko Henge

     

    images (2)
    Y avait des photos du kiss mais on voyait pas bien Kame XD
     
     
     
     
    Le baisé passioné, qui donne des frissons avec une musique géniale
     
    Le kisu du Mec au serre tête et de la fille au jeans (désolée mais les prenoms je retiens pas XD) dans Soulmate
    tumblr_loypypmkab1qzy864
    J'ai pas la photo du kiss mais comme ça pas de spoile (l'excuse pourrie)
     
     
     
     
    Le baisé HOT, passionnel qui fait baver (eux comme nous XD), rêver
     
    Le kisu entre Haru et Aki dans Pride
    a364f40cd57c90full
    Et oui évidemment ce kiss où il l'assoie sur la banque et l'embrasse comme le dieu qu'il est ça en si intense que le sucre ou le café se renverse , rien que d'en parler je revoie la scene et je bave *Q*
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    kisu
    Kamesora
    534455975

    4 commentaires
  •  

    Chapitre 1

     

    20355_296379175874_292372255874_3562858_7281778_n.jpg
     
     
    Il devait être 18h, les rues de Tokyo étaient plus ou moins bondées, on pouvait apercevoir des salarymen sortir du travail, des lycéens rentrer chez eux ou bien se rendre à leur cours du soir, des jeunes trainer, …  L’air était agréable grâce à la brise qui rendait la chaleur estivale supportable.

    Les deux jeunes femmes sortaient du conbini après avoir fait quelques courses pour le repas du soir.

    -Nanouuuuuu !!!  Je ne veux pas rentrer maintenant je veux sortir j’en ai marre de rester enfermée chaque soir à l’appart, je veux voir du monde en dehors du travail.

    -Mais on est en semaine et on bosse demain.

    -T’es trop sérieuse on est jeune et puis on ne boira pas plus de 3 verres je te le promets.

    -Manon !!

    -Mais on a 25 ans on est toujours pas casées, bientôt on voudra plus de nous, je veux de l’amour moi.

    -Pff en soirée, ce n’est qu’un coup d’un soir, rencontre des gars au travail je ne sais pas moi.

    -Mais je veux me taper des petits japonais, je l’ai toujours voulu. Souffle-t-elle, et jamais je sortirai avec un collègue de travai, sauf Kame lol.

    -Tu me gonfles avec ta mante religieuse sérieux, je me demande vraiment pourquoi je t’ai montré les dramas, je m’en veux.

    -NAAAAAAAANNNNNNNNNNOUUUUUUUUUUU !!!!!, puis elle se mit à chuchoter. Regarde les 5 mecs là-bas ils ressemblent à The GazettE.

    -AAAAH mais trop, c’est eux y a tarei et rukiki.

    -Mais ils sont débiles de sortir dans la rue habillés comme ça, ils ne sont pas discret, ils vont ameuter toutes les groupies. Vite Nanou on s’en va, bouge tes grosses fesses ils arrivent.

     

    Manon agrippa le bras de Naïs pour fuir, elle se retourna et se prit le panneau publicitaire du conbini en pleine face, ce qui la fit tomber à la renverse et se retrouver aux pieds du groupe de visu. L’autre fille était pliée en deux, elle avait beau avoir l’habitude de voir son amie se casser la figure plusieurs fois par jour cela la faisait rire toujours autant, enfin jusqu’à ce qu’elle remarque où elle était tombée.

    -It’s okay? Nothing broken? Demanda Kai accroupi devant Manon <o:p></o:p>

    -Yes, rougit elle à la vue du batteur juste à 5cm d’elle

    -Nous parlons japonais, expliqua Naïs

    Kai commença à aider la jeune femme à se relever, elle était écarlate et paralysée.

    -Daijobu ?

    Elle secoua la tête de haut en bas et de bas en haut en guise de réponse.

    -C’est juste qu’on vous a reconnu c’est pour ça qu’elle est dans cet état là, surtout que c’est vous Kai qui l’avez aidé et elle vous adore avec Reita.

    Reita baissa les yeux vers ses pieds,gêné. Ce qui ne manqua pas à Aoi qui lui chuchota:

    -Tu vois que tu as des fans Calimero

    Kai fit un bisou sur la joue de Manon, surprise elle se retourna pour se cacher mais le panneau publicitaire stoppa à nouveau sa course.

    -ITAIIIIIIIIII

    -Mais quel boulet !, dit Naïs en français

    -je sais.

    Le batteur n’osait plus l’aider, il se sentait responsable mais se sentait mal de ne pas aider une fille par terre, il était face à un dilemme (mdr).

     

    Aoi se rapprocha de Naïs, le voyant avancer le cœur de celle-ci se mit à battre comme jamais mais ne laissa rien transparaitre.

    -Elle est toujours aussi maladroite ou c’est nous qui lui faisons cette effet ?

    *Respire respire respire, inspire expire inspire expire, MAIS MON DIEU AOI LE AOI EST EN TRAIN DE ME PARLER, respire respire, ce mec au torse parfait, sa peau si douce et ses doigts FUUUUUUUUUUU !!!*<o:p></o:p>

    Comme vous avez du le remarquer elle aime beaucoup le grand brun, elle n’est pas une fan girl comme Manon, elle l’apprécie comme musicien et rigole beaucoup des conneries qu’il publie sur twitter, elle aime aussi son gout vestimentaire …

    -Oui toujours enfin pas autant quand même, *quoique ? XD*, vous y êtes aussi un peu pour quelque chose. *souris aie l’air sympa et intelligente et pas d’une fan girl en chaleur, mon dieu je meurs NON ne me regardes pas comme ç AAAH il me sourit, réagis ressaisis toi*

    -Au fait vous vous appelez comment ?

    - Oh oui pardon on ne se s’est pas présenté, moi c’est Naïs et le gros boulet là-bas c’est Manon.

    -Na...eiiiisssss, fait une tête bizarre un peu incliné sur le côté.

    *trop chou*

    -Désolée c’est compliqué pour les japonais, vous pouvez m’appeler Nanou c’est plus simple et puis tout le monde me surnomme comme ça depuis toujours.

    -hum, air convaincu, déterminé (je ne sais pas trop pourquoi ^^)

     

    Ruki s’avança  vers Manon qui était toujours au sol en se tenant le nez.

    -Ma-no-ne-chan !!!, dit-il avec son air kawaii

    -Hai !

    -Daijobu ?

    -J’ai mal au nez = (

    -Fait moi voir.

    Elle enlève sa main.

    -Il est rouge, tu vas avoir un vilain hématome.

    -NOOOOOOOOOOOOON ! Sniiiiiiiiiiiiiiif.

    -Reita chéri tu peux venir s’il te plait.

    * »Reita chéri ? » YAOIIIIIIIIIIIIII alors les fanfics sur Ruki/Reita sont fondées =O, mais alors j’aurais droit à du yaoi en vrai entre deux jap whouuuuuaaaa !!! Rukiki bravo je te laisse mon bandé d’amour <3 il est entre de bonnes mains =3 *

    Ce dernier avança perplexe et se baissa vers son ami. Le chanteur tira sur un pan du morceau de tissu qui se trouvait sur le nez de son ami ce qui le défit, le batteur resta incrédule pendant que le petit monsieur accrochait le bandeau autour du nez de la jeune femme.

    -Voilà un ruban magique qui cache et guéri ton mal, dit le petit bonhomme.

    Tout le monde éclata de rire sauf Manon et Reita qui étaient encore sous le choc, ils ne comprenaient pas ce qui arrivait autour d’eux.

    *J’ai le ruban de Reita d’amour sur le nez *.*, il a touché sa peau O.O je …  =O…………………………………………………………………………….....…………Dead*

     

    Ruki tendit sa main à Manon pour qu’elle se relève.

    Uruha prit la parole pour la première fois lui qui était resté tout le long silencieux pour une fois ^^ :

    -Vous ne voulez pas qu’on aille ailleurs, le trottoir n’est pas le meilleure endroit pour faire connaissance et puis on bouche le passage.

    -Tu as raison Princesse. Où va-t-on?

    -Nous on va rentrer, dit Naïs.

    -Non restez encore un peu, supplia avec une moue boudeuse le chanteur.

    -Oui, intervient Kai

    -s’il te plait, Aoi en la regardant dans les yeux

    -OK ok mais pas longtemps alors =)

    -YOUPIIIIIIIIIIII !!!

    C’est comme ça qu’ils partirent tous ensembles et que les filles réalisèrent un de leur rêve, rencontrer leurs idoles.

    <o:p> </o:p>


    votre commentaire
  • The Strawberry Milk

     

     

    Je suis fascinée par le lait fraise j'adore ça, je ne boit plus que ça, tellement que j'ai plus de sirot de fraise j'ai du me rabattre sur la framboise mais c'est pas pareil =( et j'ai bientôt plus de lait =O la fin du monde est proche sans lait et sans fraise y a plus de lait fraise et oui je suis une génie j'ai compris ça toute seule XD

     

    337_0

    votre commentaire
  •  

    Introduction

    <o:p> </o:p>50508_228377421280_1119746_n.jpg

    Cela faisait 4ans qu’elles habitaient au Japon, plus précisément à Tokyo. Elles étaient parties un peu sur un coup de tête, Naïs venait de recevoir une demande d’embauche pour une entreprise française qui s’occupe de projet culturel implantée à Tokyo, elle ne voulait pas y aller toute seule. Manon sauta sur l’occasion, grande fan du Japon elle ne pouvait laisser cette chance de réaliser son rêve s’échapper. Toutes les deux avaient 21ans l’âge parfait elles étaient majeurs depuis quelques années en France mais au japon à peine. De plus, elles venaient de finir leur master, elles étaient donc libres comme le vent. Elles avaient économisé en faisant des petits jobs et leurs parents les avaient aidées financièrement. Elles avaient aussi étudié le japonais seules ce qui avait été dur malgré leur bonne volonté et leur passion, même si elles connaissaient quelques mots grâce aux dramas et aux chansons cela restait vraiment difficile.

    Mais après 4 ans, elles étaient devenues bilingues, Naïs avait en plus des notions d’anglais et un peu d’italien elle avait toujours été douée pour les langues contrairement à Manon qui savait à peine se présenter et encore ce n’était pas sûr, et l’allemand n’en parlons pas, elle ne savait que les insultes mais ne les prononçait pas bien pourtant elle adorait les langues étrangères. Elles étaient devenues de parfaites tokyoïtes.

    Elles vivaient ensemble dans un vieil immeuble au style occidental au 7e étage sans ascenseur, dans un appartement spacieux avec un salon et une cuisine au centre et deux grandes chambres, une à chaque extrémité (cf. NANA). Naïs travaillait toujours dans la même boite qu’il y a 4ans et Manon dans une agence publicitaire,Sapuri.

    Toutes les deux s’entendaient bien, cela faisait environ 16 ans qu’elles se connaissaient, elles s’étaient rencontrées au dessin, dans le petit village de Manon, si on pouvait appeler ça un village, c’était plus une route entouré de maisons, de vignes, de pins, d’oliviers, de champs…il n’y avait aucun commerce seul une cave coopérative, une école maternelle et primaire ainsi qu’une maison pour tous qui servait pour les soirées du 3e âge et les activités extrascolaires. A cette époque, c’étaitt dure à imaginer, mais Manon était renfermée sur elle-même, extrêmement timide, elle ne parlait pas, et restait seule sur un banc ou alors elle suivait les autres enfants mais qui ne faisaient pas attention à elle ; elle avait eu une amie mais elle était partie à Toulouse soit très loin de chez elle, et avait finit de nouveau toute seule. C’est à cette période qu’elle fit la connaissance de Naïs, elles ont de suite sympathisé, ce qui rendit le sourire et la foi, la confiance à la petite. Et 16 ans plus tard elles sont toujours ensemble.

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


    votre commentaire

  • votre commentaire